Aller au contenu principal

Prêts d'ouvrages au musée Denon

Vous pourrez découvrir, du 24 novembre au 24 mars, l'exposition Etres fantastiques ou figures du monstre dans l'Occident proposé par le musée Denon.

Le secteur patrimoine de la Bibliothèque a le plaisir de prêter deux ouvrages du XVe siècle issus de ses collections patrimoniales :

- un incunable (ouvrage imprimé avant 1500) Liber chronicarum ou Chroniques de Nuremberg de Hartmann Schedel.

- un ouvrage liturgique Rituale Pontificale ad usum Cisterciensium ou Rituel et pontifical à l’usage de Cîteaux

Tous les deux, par leurs décors, illustrent la façon dont les auteurs du Moyen âge se représentent l’étrange, l’inconnu, ce qui fascine et effraie à la fois.

Pour en savoir plus sur l'exposition, cliquez ici

Rituale Pontificale ad usum Cisterciensium

Parchemin, 177 f . ; 215 x 157 mm . Reliure veau [Rés.  MS 25

XVe – XVIIe siècles

Quelques indications sur cet ouvrage :

- Motifs à encadrement : fleurs, fruits, oiseaux, animaux fabuleux. On distingue en particulier des pensées, fraises des bois, escargot etc.

- Nombreuses couleurs, nombreuses lettrines enluminées et à la feuille d’or

- Ecriture bâtarde cursive

Hybrides zoomorphes, fleurs

Folio 032 : Hybrides zoomorphes, fleurs

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Escargot, oiseau, hybride anthropomorphe (tête humaine barbue avec cornes d'escargot, seins), deux oiseaux l'un sur l'autre (reproduction), hybride zoomorphe à deux têtes dont l'une à défenses et trompe d'éléphant.

Folio 001 : Escargot, oiseau, hybride anthropomorphe (tête humaine barbue avec cornes d'escargot, seins),deux oiseaux l'un sur l'autre (reproduction), hybride zoomorphe à deux têtes dont l'une à défenses et trompe d'éléphant.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

Les Chroniques de Nuremberg d' Hartmann SCHEDEL

Nuremberg : A. Koberger, 1493. 1 vol. in fol. ; 43,5 x 30 cm. [Rés. F° 577 // Incunable. Bois gravés rehaussés de couleurs. Provient du Couvent des Minimes 

Quelques chiffres

Enorme ouvrage composé de 300 feuillets de 66 lignes, richement orné de 1809 illustrations ayant nécessité 645 bois gravés réalisés à Nuremberg, riche cité marchandeChroniques de Nuremberg d'Hartmann Schedel du 15e siècle, dans l’atelier du peintre et graveur Michaël Wolgemut (maître d’Albrecht Dürer) et de son beau-fils Wilhelm Pleydenwurff (quelques gravures pourraient être attribuées à Dürer qui était alors apprenti dans l’atelier). Il nécessita 19 mois de travail pour sa réalisation. Il fut imprimé simultanément en latin et en allemand et diffusé dans toute l’Europe.

 

Esthétique, technique et transmission

Cette chronique réalisée par le médecin Hartmann Schedel est une gigantesque compilation des connaissances du temps relatives à l’histoire du monde : une série de bois illustre les étapes successives de la Création au Jugement dernier. De curieuses gravures en forme d’arbres généalogiques représentent les principaux personnages de la Bible ou des rois et des empereurs. On remarque aussi de nombreuses vues de villes, plus de trente représentations. Certaines, comme Rome et naturellement Nuremberg sont représentées avec recherche du détail vrai, d’autres sont traitées de façon conventionnelle voire utilisées pour plusieurs villes. En effet, le souci de représenter le plus grand nombre de vues conduit à utiliser par commodité la même planche gravée. C’est encore en grande partie dans un esprit attaché aux symboles que s’inscrivent les Chroniques de Nuremberg et les cosmographies jusqu’au 16e siècle.

Cet ouvrage qui est l’un des livres les plus richement illustrés jamais réalisés traduit mieux que toute oeuvre les préoccupations intellectuelles, la vision du monde et l’esthétique graphique de la nation germanique de ce temps.

Les bourgeois de Nuremberg apparaissent dans cet ouvrage désireux de tout savoir. Ils considèrent que le monde doit être mené par l’Empereur et le Pape et sont persuadés que la nation germanique est investie d’une mission. Ils sont surtout avides de connaître et de comprendre le monde de leur temps : les chroniques tentent de les informer sur les voyages maritimes et leurs découvertes.

L’exemplaire de la bibliothèque de Chalon comporte de nombreux bois rehaussés de couleurs portées à la main. Les gravures n’ont pas été systématiquement colorées ; chaque exemplaire est a fortiori unique.

Cet ouvrage reste l’un des plus précieux de par ses illustrations et la quantité impressionnante de connaissances qu’il contient ; il fait partie des incunables les plus connus. Nous vous invitons à consulter l'ensemble de l'exemplaire de la bibliothèque du Congrès (Etats-Unis) numérisé en cliquant ici .